S'abonner
Se connecter
Logo du site LeDesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
01.06.2024 à 08 H 49 • Mis à jour le 01.06.2024 à 08 H 49 • Temps de lecture : 2 minutes
Par

Concert Sabotage – Agafay Storm : la surprenante annulation d’un festival crée la polémique

Sabotage - Agafay Storm, prévu pour le 31 mai et le 1er juin, a été annulé à la dernière minute, plongeant les festivaliers et les artistes dans le chaos. Les organisateurs sont accusés d'escroquerie et de manque de professionnalisme

Sabotage - Agafay Storm promettait d'être un événement inoubliable, réunissant des artistes de renommée internationale dans un cadre idyllique. Mais les rêves des festivaliers se sont rapidement transformés en cauchemar lorsque plusieurs DJs de premier plan, dont Monolink, Kasablanca, WhoMadeWho, Jan Blomqvist et Atlantis, ont annulé leur participation.


Un festival aux promesses envolées

La raison principale de ces annulations est simple : les organisateurs n'auraient pas payé les artistes, ce qui a conduit à une rupture de contrat. Contactés par nos soins, les organisateurs n'ont pas donné à nos sollicitations.


« Les organisateurs sont des escrocs et je ne travaillerai jamais avec des gens qui font de sales affaires et mentent aux gens. Tous les principaux DJs n'y viendront pas : Monolink, WhoMade Who, Jan Blomqvist, Kasablanca (…) Consultez le site officiel des djs pour vous assurer qu’ils ne viennent pas  », poste Anastasiia Priimak, aka Atlantis, sur instagram


Les DJs ont dénoncé le manque de communication et de transparence de la part des organisateurs, accusant ces derniers de mentir aux festivaliers et de ne pas les informer des problèmes financiers du festival.


Les festivaliers, ayant acheté leurs billets en toute confiance, se sont retrouvés déçus et frustrés par cette situation chaotique. Ils ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux, dénonçant le manque de professionnalisme des organisateurs et exigeant un remboursement.


« Les DJs n'ont jamais reçu d'argent et cela semble être annulé depuis des semaines (...) Ils ont juste menti. Tout le monde doit désormais demander un remboursement au plus vite ! Et désolé pour vous tous, surtout ceux qui viennent de loin ! », lit-on chez Sophia E. .


De nombreux festivaliers ont, par ailleurs, comparé la situation à celle du Fyre, un festival de musique qui a eu lieu aux Bahamas en 2017 et qui a tourné à la catastrophe en raison de problèmes d'organisation et de fraude. Le Fyre Festival a été largement critiqué pour son manque d'organisation, ses fausses promesses et sa gestion désastreuse.


Une tentative de sauvetage maladroite

Face à la pression croissante, les organisateurs ont tenté de sauver les meubles en annonçant l'annulation du festival et en promettant un remboursement aux festivaliers. Ils ont également tenté de se justifier en évoquant des contraintes juridiques et en affirmant avoir respecté toutes leurs obligations financières.


Cependant, ces explications n'ont pas réussi à apaiser la colère des festivaliers et des artistes. La réputation de Sabotage a été irrémédiablement entachée par cette série d'événements malheureux.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite