S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.06.2024 à 17 H 05 • Mis à jour le 21.06.2024 à 17 H 05 • Temps de lecture : 2 minutes
Par et
Gouvernance

Collectivités territoriales: amélioration notable des finances, avec un excédent de 7,4 MMDH

À fin mai 2024, les finances des collectivités territoriales marocaines ont affiché un excédent global de 7,4 milliards de dirhams (MMDH), en forte progression par rapport aux 3,3 MMDH enregistrés un an plus tôt, selon une récente note de la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Ce résultat inclut un solde positif de 1,01 MMDH provenant des comptes spéciaux et des budgets annexes, destiné à couvrir les dépenses engagées pour l'année en cours.


L’amélioration constatée, explique la TGR, est principalement due à l'augmentation des recettes fiscales, qui ont constitué ont constitué 82,9 % des recettes globales des collectivités territoriales. Celles-ci ont totalisé 16,3 milliards de dirhams, marquant une hausse de 23,2 % par rapport à l'année précédente. Cette augmentation est attribuée à une hausse notable des impôts directs, en hausse de 37,3 %) et indirects en amélioration de 14,9 %.


Les recettes ordinaires des collectivités territoriales ont atteint 19,7 milliards de dirhams, en hausse de 17,3 %, soutenues par l'augmentation des recettes transférées (+13,7 %), des recettes gérées par l'État (+46,9 %) et des recettes locales (+9,8 %). Les excédents globaux des collectivités territoriales ont atteint 58,1 milliards de dirhams, comprenant les excédents accumulés des années précédentes ainsi que ceux de l'année 2024.


En parallèle, les dépenses globales se sont élevées à 14,7 milliards de dirhams, enregistrant une légère baisse de 3,9 % par rapport à l'année précédente, dominées par les dépenses ordinaires qui représentent 68,3 % du total.


L’excédent dégagé par les budgets des collectivités territoriales à fin mai 2024, auquel s’ajoutent les recettes d’emprunt de 514 MDH a permis le remboursement du principal de la dette pour 1,37 MMDH et la reconstitution des excédents pour 6,5 MMDH, renforçant ainsi la trésorerie disponible des collectivités territoriales pour couvrir les dépenses courantes, souligne la même source.


De même, les excédents globaux dégagés par les budgets des collectivités territoriales sont destinés à couvrir les dépenses programmées et engagées, au titre des années antérieures et non payées ainsi que les dépenses engagées en 2024 et non payées. Le reliquat constitue de la trésorerie disponible destinée au paiement des dépenses exigibles, telles que les salaires, loyers, intérêts de la dette ou encore la gestion déléguée.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct