S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.07.2024 à 14 H 11 • Mis à jour le 09.07.2024 à 14 H 11 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et
Hemicycle

Les parlementaires votent en faveur de l’extension de la garantie sur les biens immobiliers

La Chambre des représentants a adopté à l'unanimité, lors d'une séance législative tenue lundi, une proposition de loi modifiant et complétant le Dahir du 9 ramadan 1331, correspondant au 12 août 1913, formant Code des obligations et des contrats, tel qu'il a été modifié et complété.


La proposition de loi, présentée par le Groupe du progrès et du socialisme à la chambre et avec laquelle le gouvernement a interagi positivement, vise à modifier et à compléter l'article 573 du Code des obligations et des contrats en modifiant le délai de prescription des actions résultant des vices rédhibitoires des biens immobiliers pour le porter à deux ans à compter de la livraison et de la porter, dans tous les cas, à cinq ans à compter de la date de vente.


Ce texte de loi vise, selon une note de présentation, à donner un délai suffisant au consommateur pour s'assurer que le bien est exempt de dommages ou de défauts, afin de garantir sa protection et assurer l'équité dans les relations contractuelles, notamment en raison de la hausse de la demande des biens immobiliers acquis en copropriété.


Le délai prévu dans l'article 573 relatif à l'introduction d'une action en justice pour défaut de garantie, limité à 365 jours à compter de la date de délivrance, n'est pas suffisant au regard des cas de défauts qui se sont considérablement multipliés, dont certains font l'objet d'actions en justice devant les tribunaux du Royaume, fait-on observer.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct