S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.05.2023 à 12 H 33 • Mis à jour le 07.05.2023 à 12 H 52 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Diplomatie

Ligue arabe: les pays membres s’accordent sur une réadmission de la Syrie

Les chefs de diplomaties arabes, réunis au Caire ce dimanche, ont accepté la réadmission de la Syrie en tant que membre de la Ligue arabe, apprend-on de sources médiatiques.


Il s'agit d'un retour conditionnel, fait-on savoir. Symboliquement, c'est important, mais ce n'est que le début d'un processus long et difficile, compte tenu de la complexité de la crise, a déclaré le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi.


Un accord a été trouvé après des mois de tractations et de délibérations, en plus d'engagements imposés par différentes parties. Safadi a par ailleurs précisé que la Syrie avait suffisamment de voix parmi les 22 membres de la Ligue arabe afin de retrouver son siège au sein de l'organisation.


« Le retour volontaire et en toute sécurité des réfugiés syriens dans leur pays est une priorité absolue », selon le communiqué final de la réunion, à laquelle ont participé les ministres des Affaires étrangères de la Syrie, de la Jordanie, de l'Arabie saoudite, de l'Irak et de l'Egypte, relèvent des sources médiatiques. Les ministres ont également convenu de « prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à la contrebande aux frontières avec la Jordanie et l'Irak ». 


Le Maroc est représenté à cette réunion par une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et comprenant notamment, l'Ambassadeur du Maroc en Égypte et représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue des États arabes, Ahmed Tazi, ainsi que le représentant permanent adjoint du Maroc auprès de la Ligue, Hicham Ould Sallay.


Comme nous le rapportions précédemment, le Maroc avait émis comme condition la fin du soutien de la Syrie au Polisario.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct