S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.04.2024 à 12 H 14 • Mis à jour le 05.04.2024 à 12 H 14 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Parlement

Présidence de la Chambre des représentants: la majorité déclare son soutien à Talbi Alami

La majorité gouvernementale a officiellement annoncé son soutien à la candidature de Rachid Talbi Alami pour continuer ses fonctions à la tête de la Chambre des représentants pour le restant du mandat gouvernemental actuel. Les chefs des partis de la majorité ont annoncé leur décision à l’issue d’une réunion tenue hier jeudi 4 avril.


Dans un communiqué, les partis de la majorité indiquent ainsi qu’il a été convenu de soutenir Talbi Alami pour rester à la présidence de la Chambre des représentants jusqu'à la fin de la législature en 2026. Le cadre du Rassemblement national des Indépendants (RNI) et l’une de ses grandes figures, pouvant compter sur les votes des groupes de la majorité, devrait ainsi maintenir le poste qu’il occupe depuis le 9 octobre 2021, même si d’autres candidatures sont soumises.


Déjà en 2021, Talbi Alami avait été élu à la majorité absolue, au premier tour par 258 voix sur 395 sièges de la chambre des représentants, retrouvant ainsi le siège qu’il avait remporté une fois auparavant le 11 avril 2014 pour le reste de la neuvième législature de 2011-2016, sous le mandat du Parti de la Justice et du développement.


Alors que les deux chambres du parlement s’apprêtent à renouveler leurs organes décisionnels, la scène politique continue son ébullition. La chute de plusieurs figures de la majorité impliquées dans des scandales financiers, politiques et moraux, ayant entraîné la déchéance de plusieurs parlementaires et dont le tout dernier a abouti à l’abandon par l’Istiqlalien Nourredine Mediane de la présidence du groupe de l’Istiqlal à la chambre pousse la coalition gouvernementale à réorganiser ses rangs, mettant l’accent sur l’unité.


Au-delà de la majorité, l’adoption d’une nouvelle charte par la chambre des représentants et les propositions de révision de son règlement intérieur afin de serrer la vis face aux dépassements de certains membres partage à son tour les parlementaires des deux côtés, majorité et opposition.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct