S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.06.2024 à 19 H 12 • Mis à jour le 20.06.2024 à 19 H 12 • Temps de lecture : 2 minutes
Par et
Exécutif

Réforme des marchés de gros : le décret sur la commercialisation directe des fruits et légumes adopté

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté le projet de décret n°2.23.920 portant application de la loi n° 37.21 édictant des mesures particulières relatives à la commercialisation directe des fruits et légumes produits dans le cadre de l'agrégation agricole, présenté par le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki.


Ce projet de décret intervient en application des dispositions de la loi précitée, en particulier celles visant à fixer les modalités d'octroi, de renouvellement et de retrait de l'autorisation instituée par l'article 1 et qui est délivrée à l'agrégateur concerné afin de commercialiser directement les fruits et légumes produits dans le cadre de projets d'agrégation agricole, sans l'obligation de passage par les marchés de gros, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d'un point de presse à l'issue du Conseil.


Ce projet prévoit aussi la création d'un comité technique auprès de l'autorité gouvernementale chargée de l'Agriculture, pour formuler un avis sur les demandes d'octroi et de renouvellement de cette autorisation, ainsi que son retrait, a ajouté Baitas.


En outre, le ministre a fait savoir que le projet de décret prévoit la création d'un comité régional auprès du directeur de la Direction régionale de l'Agriculture abritant l'unité de valorisation objet du projet d'agrégation agricole concerné par l'autorisation.


Ce comité aura pour mission de veiller au respect des conditions d'octroi de cette autorisation et des clauses du cahier des charges établi à cet effet.


Ce décret vise à assurer l'ouverture de ce secteur « à titre exceptionnel » afin de réformer, réglementer et réhabiliter les marchés de gros, a indiqué, jeudi, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.


L'ouverture de ce secteur sera réalisée sous certaines conditions, dont la mise en place d'une commission centrale regroupant nombre de ministères, notamment le ministère de l'Intérieur, le ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, de l'Eau et Forêts, et le ministère de l'Industrie et du Commerce, qui s'attellera à l'examen des demandes déposées, a-t-il expliqué. « Une fois l'approbation accordée, les commissions régionales procèderont au contrôle de la qualité des produits et de leur conformité aux conditions édictées par le décret », a-t-il précisé, notant que les licences seront, par la suite, prorogées ou retirées conformément aux délais impartis.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct