S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.10.2022 à 13 H 53 • Mis à jour le 21.10.2022 à 13 H 53 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Inclusion

SheTrades: 25 entreprises dirigées par des femmes renforcées grâce au projet

SheTrades, un projet visant à soutenir des petites et moyennes entreprises dirigées par des femmes, a aidé au renforcement de 25 sociétés, apprend-on d'un communiqué.


Financé par la Société internationale islamique de financement du commerce, la Banque islamique de développement et le Bureau de facilitation du commerce du Canada, ce projet a été initié en septembre 2020 par le Centre du commerce international et le ministère de l'Industrie et du Commerce, en collaboration avec l'Agence marocaine pour l'investissement et le développement des exportations.


Dans le détail, 15 petites et moyennes entreprises parmi les sélectionnées ont «  reçu un soutien pour établir leurs plans de marketing et de promotion tandis que huit ont été coachées, en partenariat avec TFO CANADA, pour optimiser leur participation au SIAL Montréal et entrer en contact avec près d’une centaine d'acheteurs canadiens », fait-on savoir. 


Les trois autres bénéficiaires sont des institutions d'appui au commerce qui ont reçu « un soutien pour améliorer leurs portefeuilles de services et digitaliser les services prioritaires afin de mieux répondre aux besoins des petites entreprises et coopératives », précise le communiqué. 


Une rencontre s'est tenue ce vendredi entre les bénéficiaires du programme et « des représentants du gouvernement, de la communauté des donateurs et des organisations de mise en œuvre pour partager les réalisations, célébrer les résultats et engager la discussion sur les orientations futures de cet accompagnement », conclut-on.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct