S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.06.2024 à 15 H 12 • Mis à jour le 03.06.2024 à 15 H 12 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Partenariat

Signature d’une convention pour la création d’un centre d’innovation en cybersécurité

Un Centre d’innovation en cybersécurité sera bientôt mis en place. La convention portant la création de cette structure a été signée en marge du Gitex Africa Morocco. Celle-ci est le fruit d’une collaboration «  étroite » entre l’Administration de la défense nationale, le ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, le ministère de l’Économie et des Finances et l’Université Mohammed V de Rabat (UM5), apprend-on d’un communiqué.


La mise en place de ce centre vise à promouvoir la recherche, le développement et l’innovation en cybersécurité appliquée, et ce, en mobilisant les acteurs académiques, publics et privés et en orientant la recherche et l'innovation vers des solutions répondant aux priorités nationales et besoins en matière de sécurité numérique.


Le Centre d’innovation en cybersécurité, qui relève de la Direction générale de la sécurité des systèmes d’information (DGSSI), sera domicilié au niveau de l’École nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes, ajoute la même source.


La future structure entend jouer un rôle prépondérant dans la promotion de l’entrepreneuriat et l’émergence des startups spécialisées en cybersécurité, renforçant ainsi la résilience numérique de notre pays. Ce partenariat traduit la volonté commune de tous les partenaires à relever les défis de la cybersécurité et participer à assurer un cyberespace national sécurisé et résiliant.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct