S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
12.08.2023 à 12 H 43 • Mis à jour le 12.08.2023 à 12 H 43
Par
Pandémie

Nouveau variant du Covid-19: voici les mesures de riposte du ministère de la Santé

Dans une conjoncture où l'on croyait avoir définitivement tourné une page, le COVID-19 fait à nouveau irruption, en cette période estivale, avec une nouvelle mutation. Désignée sous le nom d'Eris, ou E.G.5.1 pour les experts, cette déclinaison d'Omicron est désormais majoritaire en France, ainsi que dans d'autres pays du globe.


Selon les informations émanant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), une préoccupante augmentation de 80 % des cas de Covid-19 a été répertoriée au cours des derniers 28 jours (depuis le 10 juillet au 6 août), comparativement aux 28 jours précédents. Plus particulièrement, la lignée E.G.5.1, une dérivée du variant Omicron, a été récemment élevée au statut de variant d'intérêt (VOI) le 9 août 2023, en raison de sa tendance à la propagation et de ses éventuelles caractéristiques de contournement immunitaire.


La riposte du ministère de la Santé

Réagissant avec anticipation et proactivité, le ministère de la Santé et de la Protection sociale a émis une circulaire destinée aux directeurs régionaux de la santé, dont Le Desk détient une copie, dans laquelle il rappelle que le virus SARS-COV-2 demeure une menace substantielle pour la santé publique à l'échelle mondiale. En conséquence, des mesures « concrètes » ont été instaurées pour faire face à cette nouvelle problématique.


Le département dirigé par Khalid Aït Taleb insiste donc sur l'impératif de maintenir la mise en œuvre des protocoles de surveillance et d'intervention, englobant un ensemble de mesures telles que l'assurance de la disponibilité des tests antigéniques rapides au sein de toutes les structures de soins, ainsi que la réalisation systématique de tests (PCR ou TAR) pour toute personne répondant aux critères d'un cas suspect de COVID-19.


Le strict respect du protocole thérapeutique établi pour la prise en charge des cas, incluant les indications relatives à l'hospitalisation, ainsi que la transmission hebdomadaire des données agrégées de surveillance au Centre national des opérations d'urgence en santé publique (CNOUSP) - Direction de l'épidémiologie et de la lutte contre les maladies (DELM), accompagnée de la communication en temps réel des informations concernant les cas graves de COVID-19 et les décès, sont également en vigueur selon les directives du ministère.


En outre, Khalid Aït Taleb encourage les parties concernées à renforcer la coordination du transfert des prélèvements positifs vers les laboratoires de séquençage, en collaboration étroite avec le CNOUSP-DELM. De plus, des séances de coordination et de sensibilisation pour les professionnels de santé, qu'ils opèrent dans le secteur public ou privé, ainsi que des séances éducatives pour les patients sont prévues, ayant pour but de promouvoir des comportements sains pendant la phase critique de la maladie.


La vaccination, toujours indispensable

En outre, la vaccination demeure un élément essentiel. Le ministère met en avant l'importance de renforcer les efforts en matière de vaccination anti-SARS-CoV-2. Cette démarche implique la garantie de la disponibilité des vaccins dans l'ensemble des centres de santé, qu'ils soient situés en milieu urbain ou rural, en collaboration avec la Direction d'approvisionnement en médicaments et en produits de santé, ainsi qu'avec la Direction de la population.


Le ministère de la Santé insiste également sur l'intégration de la vaccination anti-SARS-CoV-2 dans les prestations offertes par les équipes mobiles de santé, ainsi que sur la priorisation de la vaccination pour les populations vulnérables, notamment les individus âgés et/ou présentant des comorbidités.


L'organisation d'une campagne de sensibilisation à destination du grand public, visant à mettre en évidence les avantages de la vaccination, s'inscrit également dans les mesures envisagées par le ministère.


Dans son dernier bulletin sur la situation épidémiologique, le ministère a fait état d'un total de 27 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus (Covid-19) et de zéro décès, durant la dernière semaine. Les cas actifs sont au nombre de 37, avec zéro cas sévère ou critique signalé.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu